Baisse des horaires et diminution des programmes : les deux raisons dont on ne parle jamais !

Voici un tableau sur les ajouts et suppressions dans le programme de maths du collège en 5e, 4e et 3e, établi à partir de la mouture sur les programme circulant en mai 2015.

Perte de contenus, donc perte de sens et sacrifice des 80% des élèves qui peuvent facilement suivre en maths. PAS BEAU ! 

Il paraît qu'il doit y avoir une concertation : il ne reste plus qu'à prier pour que nos décideurs, animé d'un sens éthique comme on le sait, reviennent sur ces suppressions qui ne feront que faire couler un peut plus nos élève et donc aussi le niveau général des citoyens.



Dans le même ordre d'idées, voici un rapport de plus pour certifier la baisse de niveau en maths dont plus personne ne doute. Ce rapport sera vraisemblablement seulement utilisé pour justifier des changements loufoques qui ne feront qu'accélérer cette descente aux enfers.
On sent bien cette instrumentalisation dans l'article : la prochaine réforme sera justifiée par ce constat.
On ne parlera jamais des deux causes principales de cet échec, SURTOUT pas, que sont la baisse des horaires et la diminution des programmes. On marche sur la tête encore une fois...Mais la grande découverte c'est qu'un collégien sur cinq est nul en maths...



Baisse des heures de français de 1972 à 2002
Voici un récapitulatif plus complet des pertes d'heures d'enseignement en francais, extrait de la page http://www.sauv.net/horcoll.php, qui explique pourquoi nos jeunes enfants ont de plus en plus de mal à maîtriser notre langue. La baisse des horaires d'enseignement de francais est la raison première du marasme que l'on connaît actuellement. Et le pire, c'est que ces heures sont encore appelées à baisser avec la réforme 2016.

Évolution des horaires de français au collège

30 ans de « réformes » : 1972-2002


Horaires de 6e :
1972 : 6 heures élève (3 + 3) / 9 heures professeur
1977 : 5 heures élève + 1 heure de soutien / 6 heures professeur (1)
1986 : 4 h 30 élève / 4 h 30 professeur
1996 : 4 h-6 h élève / 6 heures professeur
2002 : 4 h 30-5 heures élève (4 + 0,5 ou 5) / 5 heures professeur

Horaires de 5e :
1973 : 6 heures élève (4 + 2) / 8 heures professeur
1978 : 5 heures élève + 1 heure de soutien / 6 heures professeur (1)
1986 : 5 heures élève / 5 heures professeur
1987 : 4 h 30 élève / 4 h 30 professeur
1997 : 4 h-5 h 30 élève / indéterminé
2002 : 4 heures élève (+ 1 h IDD éventuellement) / 4 heures professeur (+ 1 h IDD éventuellement)

Horaires de 4e :
1974 : 5 heures élève (4 + 1) / 6 heures professeur (2)
1979 : 5 heures élève / 5 heures professeur (1)
1986 : 5 heures élève / 5 heures professeur
1988 : 4 h 30 élève / 4 h 30 professeur
1998 : 4 h-5 h 30 élève / indéterminé
2003 : 4 heures élève (+ 1 h IDD éventuellement) / 4 heures professeur (+ 1 h IDD éventuellement)

Horaires de 3e :
1975 : 5 heures élève (5 + 0) / 5 heures professeur (3)
1980 : 5 heures élève / 5 heures professeur (1)
1986 : 5 heures élève / 5 heures professeur
1989 : 4 h 30 élève / 4 h 30 professeur
1999 : 4 h 30 élève / indéterminé
[2004 : 4 h 30 élève / 4 h 30 professeur]


(1) En cas de dépassement de l'effectif de 24 élèves, un contingent supplémentaire d'une heure par élève au-delà de 24 est mis à la disposition de l'établissement.

(2) Horaires pour les 4e I et II. Jusqu'en 1978, il existait aussi des 4e dites aménagées, qui disposaient de deux heures de classe dédoublée en plus (et donc, au total, de quatre heures par classe, au lieu de deux), soit 6 heures élèves (4 + 2) / 8 heures professeurs.

(3) Horaires pour les 3e I et II. Jusqu'en 1978, il existait aussi des 3e dites aménagées, qui disposaient de deux heures de classe dédoublée (au lieu de zéro), soit 6 heures élèves (5 + 1) / 7 heures professeurs.


Légende :  Les années indiquées sont celles où les arrêtés ont été appliqués. Les horaires mentionnés sont hebdomadaires, et ne concernent que le français. Ils évoquent néanmoins des activités « interdisciplinaires » telles que les « itinéraires de découvertes » (IDD) de la rentrée 2002, dans la mesure où leurs horaires sont pris, entre autres, sur ceux du français, et qu'il est parfois possible pour un professeur d'y enseigner sa matière. Les premiers horaires donnés sont ceux des élèves, les seconds (après la barre) ceux des professeurs, pour la même classe. Se trouvent indiqués entre parenthèses - quand il y a des dédoublements de classe - d'abord l'horaire en classe entière, puis l'horaire par demi-groupe.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999