Les dix membres qualifiés du CSP ne sont pas confrontés chaque jour aux aberrations du système

Moïse - Photo de LoggaWiggler sur Pixabay
Voici un texte très arraché et si vrai, extrait d'un blog, qui montre du doigt la composition du CSP. Comment imaginer que l'on ne trouve pas d'enseignants du terrain dans une commission destinée à définir les programmes scolaires pour les 8 prochaines années ?

Comment est- ce possible ? 

Tout se passe comme si on demandait à un architecte ou à un plombier d'expliquer au boulanger comment faire son pain...



Je laisse la parole à notre collègue Princess Soso qui n'a pas la langue dans sa poche :

DÉBUT

Prenons (...) le CSP (Conseil Supérieur des Programmes). Ce conseil est composé de trois députés, trois sénateurs, deux représentants du CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) et de dix personnalités qualifiées.

On pourrait penser que parmi ces personnalités qualifiées, on trouverait des enseignants du primaire et du secondaire en exercice. Et bah NON. Que dalle. Peau de zob. Macache Bono.

Parmi ces dix personnes qualifiées « nommées par le ministre de l’éducation nationale pour leur excellence dans leur domaine et leur connaissance du système éducatif », on trouve des professeurs d’université publiant tout plein d’articles et d’ouvrages, la présidente de l’Institut national du cancer, des gens haut placés à la Ligue de l’enseignement, à l’INJEP (Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire), un inspecteur général de l’administration et de l’éducation nationale, un chargé de recherches à l’institut de recherche de la FSU (Fédération Syndicale Universitaire) et ancien co-secrétaire général du SNES-FSU, des sociologues, profs à Sciences Po…

Bref du beau monde décoré, honoré et sans aucun doute très compétent dans leur domaine. Le souci c’est que leur domaine n’a finalement RIEN à voir avec le fait d’enseigner chaque jour les maths, le français, l’anglais, la SVT ou l’histoire-géo à 26 gamins.

Alors attention, je ne dis pas que ces personnes ne méritent pas de figurer au CSP hein. Nul doute que leurs travaux et théories sont utiles et aident à nourrir la réflexion commune sur l’éducation en France. Mais ne pourrait-on pas ajouter à ce conseil un peu beaucoup important, des enseignants sur le terrain, venant d’établissements différents, des enseignants qui connaissent sur le bout des doigts les tenants et aboutissants des obstacles et besoins de leurs classes ?

Alors bien sûr, ces enseignants n’ont sans doute pas gagné le prix Leconte de l’académie des sciences ou dirigé une équipe de l’INSERM sur l’immunologie des tumeurs. Ils n’ont pas publié pléthore d’ouvrages concernant la philosophie politique de l’éducation et ne dirigent pas la collection « Éducation et société » aux Presses Universitaires de France… sans doute parce que leur présence devant les élèves leur demande un temps infini de préparation, de remédiation, de correction et de disponibilité.

Mais ces profs-là, ils savent exactement ce que signifie enseigner en 2015. Les dix personnes qualifiées du CSP ne sont pas chaque jour devant Brandon, Lucie, Soraya, Gustave, Meï, Kyllian, Océane…

Les dix personnes qualifiées du CSP ne sont pas confrontées chaque jour directement aux aberrations du système, au manque de respect inquiétant de beaucoup d’élèves, à la frustration et au sentiment d’impuissance qui étreignent les profs choupi quand ils se rendent compte que malgré leurs efforts, la petite Amandine ne sait toujours pas lire correctement à 12 ans parce que c’est compliqué de gérer les troubles cognitifs et le parcours personnel d’une élève quand il n’y a pas de structure spécifique pouvant l’accueillir, quand on n’est pas formé efficacement, quand on a en même temps à gérer 24 autres gamins qui bien évidemment ont, pour certains (voire beaucoup) également des difficultés d’apprentissage liées à douze mille paramètres.

Hey, le ministère de l’EN, je vous donne une #AstucePopularitay : je vous conseille de nommer des profs du secondaire au prochain CSP (et pas que des mecs comme Sébastien Clerc, hein. Merci d’avance) (Désolée, Sébastien je ne te connais pas mais tes deux doigts sur la table et tes cours de tenue de classe me font encore convulser)

FIN


Qui est Sébastien Clerc ? Une page de Neoprofs nous l'explique ici :

DÉBUT

Pour ceux qui l'ignoreraient, ou qui l'auraient (déjà) oublié, Sébastien Clerc, c'est l'inventeur de la méthode pédagogique des "deux doigts", écrivain reconnu chez Oh Editions, propulsé formateur express et national par l'académie de Créteil, et coqueluche éphémère des médias, de TF1, France 2 et France 5 à Libération, Le Monde et Le Parisien.

Mais depuis 2008-09, date de son apogée médiatique et pédagogique, consacrée par la double sortie de son livre "Au secours ! Sauvons l'école !" et de son inoubliable DVD intitulé "Tenue de classe", nous ne bénéficions plus de ses lumières. Qui nous dira encore s'il faut boire du thé ou du café le matin ? Qui nous rappellera comment placer nos deux doigts ? Qui nous enseignera les vertus de "l'encadré de la mort qui tue" ?

Nos recherches n'ont pour l'instant déniché qu'un Sébastien Clerc barbu et maïeuticien, un Sébastien Clerc directeur général d'entreprise, et un commercial en chimie. Rien, donc, qui ressemble en quoi que ce soit à notre PLP lettres-histoire le plus connu de toute l'académie de Créteil.

Une grande enquête est donc lancée : si vous avez des renseignements pour nous rassurer, donnez-nous des nouvelles de Sébastien Clerc. Prépare-t-il un nouveau livre ? Rayonne-t-il de tous ses feux dans l'heureux établissement qui bénéficie désormais de sa sagesse et de son aura ? Reviendra-t-il pour emmener à sa droite les stagiaires touchés par la grâce de ses révélations, et désigner de son regard noir les honteux incapables qui seront à sa gauche ?

Un merveilleux cadeau attend l'heureux vainqueur qui pourra soulager notre angoisse.

FIN


Références :
1. http://princesse.soso.free.fr/?p=391
2. http://www.neoprofs.org/t40177-grande-enquete-que-devient-sebastien-clerc
3. En savoir plus sur Sébastien Clerc : Le respect et l'autorité expliqué à mon prof.
4. Un bon document inspiré du livre de Sébastien Clerc et nommé Tenue de classe est placé en lien à partir de la page Gestion de classe de MéggaMaths Classic.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999