Un proviseur sommé de rendre un portable confisqué un jour férié !


Le culte du téléphone portable : jusqu'où cela va-t-il mener ? Je recopie ici un texte relevé sur le compte Facebook d'un proviseur qui se fait menacer par mél, un jour férié, par des parents qui le mettent en demeure de rendre le portable à leur fils ! Très bonne réponse de ce proviseur.

Un texte qui montre combien la pression qui s'exerce est forte sur les chefs d'établissements qui doivent faire fonctionner la machine quoi qu'il arrive.

EXTRAIT :

On croit rêver !!!
Recevoir un mail d'un parent d'élève un jour férié, menaçant d'une plainte et fixant au proviseur un ultimatum !!!

C'est vraiment mal me connaître. Parents, Nous avons besoin de tenir le même discours et la même fermeté face aux manquements de vos enfants, nos élèves. Les jeunes doivent comprendre que tout ne leur ait pas permis et qu'il y a des règles partout. 
Dans ce cas présent, l'élève n'a pas respecté le règlement intérieur, le téléphone portable ne lui sera remis que sur rendez-vous. Et c'est l'occasion pour le proviseur de parler en détail de la scolarité de l'élève, d'informer les parents des difficultés, de l'attitude face au travail et des progrès de l'élève. Et c'est seulement en fin d'entretien qu'on abordera la transgression du règlement intérieur, en faisant comprendre au jeune la nécessité de règles dans toute structure, dans toute société.

Les jeunes d'aujourd'hui seront les adultes de demain, ensemble nous devons travailler dans le même sens. 

Platon a écrit :
Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, le début de la tyrannie.
Platon

Le message du parent :

"Bonjour Monsieur le Proviseur
Ce jour ma fille s’est faite confisqué son téléphone en cours de gestion par Madame ***. Je vous demande de bien vouloir restituer l’appareil portable sachant que cette confiscation porte atteinte au droit de propriété sans être autorisée par le Code de l’éducation. Même en droit pénal, la confiscation n’est prévue que pour les infractions les plus graves (trafic de stupéfiant, etc.).
Je vous rappelle que vous assumer l’entière responsabilité de l’appareil en tant que gardien durant la confiscation en cas d’éventuels dysfonctionnements, dégradations ou utilisations frauduleuses que vous pourriez constater lors de la restitution de l’appareil.
Enfin, je vous préviens que j’émets une réserve de réclamer une indemnisation du préjudice subi pour cette confiscation à défaut de restitution immédiate.
Je mets en copie cette mise en demeure à l’inspection d’académie en leur demandant d’intervenir afin que le téléphone vous soit restitué. 
Je vous remercie de me contacter dans les meilleurs délais
Sans réponse de votre part demain 14 mai 2015 à 8 h 30, malgré ce jour férié, je dépose plainte.
Cordialement "

FIN DE L'EXTRAIT








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999