Fâché avec les nombres ? Réconcilier tous les élèves avec le calcul

Lu aujourd'hui, cette annonce de la parution d'un livre sur la numératie que je retransmets. Il s'agit du livre de P.-M. Portejoie intitulé Fâché avec les nombres :

« Pendant sa première année d’enseignement en CP, pensant aborder l’addition, Isabelle pose six jetons dans les mains d’un de ses élèves en lui demandant de les compter à haute voix, ce qu’il fait sans difficulté : « 1, 2, 3, 4, 5, 6 ! »

Pensant simplement faire répéter son élève, elle lui demande :
« Alors Lucas ? Combien as-tu de jetons dans la main ? »

Quelle surprise quand elle se rend compte qu’il ne sait pas répondre...
Elle a beau lui faire compter à nouveau, il donne une réponse fantaisiste en guettant la réponse dans le regard d’Isabelle.
Et pour couronner le tout, elle découvre qu’une grande majorité de la classe ne sait pas répondre non plus !

Il ne s’agit pas d’un problème isolé, dû à un handicap ou à un milieu particulièrement défavorisé : des milliers de professeurs des écoles constatent la même difficulté sans savoir comment la résoudre.

Résultat : selon l’INSEE, 70 % des adultes français (18-65 ans) ont des performances médiocres ou préoccupantes en calcul (jusqu’à 74 % dans la classe 18-25 ans).

Les nombres sont pour eux des entités extraterrestres, des abstractions vides de sens. La simple vue d’un nombre les met mal à l’aise et ils ont des sueurs froides lorsqu'ils doivent faire des additions de tête en faisant leurs courses. Vous-mêmes vivez peut-être ce calvaire quotidien ?

Pour Pierre Marie Portejoie, ingénieur pédagogique, il ne faut pas chercher bien loin : tout commence par une méprise fondamentale qui confond quantité et numéro.

Dans son livre « Fâché avec les nombres ? » publié par les Éditions SOS Éducation, ce chercheur décortique les difficultés majeures qui entraînent le désastre de l’innumérisme et il apporte des solutions permettant de réconcilier les élèves avec le calcul.

Sa démarche est tellement progressive qu’elle pourrait sembler trop simple au début. Et pourtant elle nous fait descendre aux racines mêmes des nombres, là où tout se joue. »





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999