Recommencer ou laisser tomber après un échec au CAPES ?

Voici un mél d'un Mégamathien qui n'a pas été reçu au CAPES 2015 et se pose des questions sur la nécessité de préparer à nouveau le concours. On trouvera ma réponse. Un concours est un couperet : on peut le préparer, être près du but, et puis ne pas être inscrit sur la liste d'admis. Peste... Mais cela ne veut pas dire que c'est fini pour autant, et la décision appartient toujours au candidat : recommencer ou non ? Comment ? Quels concours ? Quels métiers ?

C'est toujours un coup dur, et pourtant il FAUT rebondir. Je tente une réponse personnelle. Le mél a été anonymé bien entendu, et a été recopié tel quel ci-dessous (sauf pour préserver l'anonymat) :





Mél reçu le 3 septembre 2015

Bonjour Dany Jack,

espère que tu as passé de bonnes vacances et c'est déjà la rentrée!!! (pas pour moi hélas); j'espère ne pas de déranger.

je ne sais pas si tu peux me conseiller mais au cas où...

j'hésite à repasser le capes pour plusieurs raisons,  mon âge, mon chômage actuel, mon échec cette année, l'attente et l’investissement à reproduire jusqu'à avril 2016...

je me demandais vu mon profil s'il valait mieux passer le 3ième concours, le capes "classique", le capet...???

si je me décide, je pense m'inscrire à l'ESPE si je peux mais cela est difficilement conciliable avec une recherche active pour trouver travail ce que je fais depuis 3 mois.

cette année, pendant préparation capes, j'étais plutôt en veille, même si j'ai eu quelques entretiens.

ci dessous pour peut être mieux connaitre ma situation. C'est une message envoyé à "la visiteuse" lors de mon oral :

je ne pense pas malheureusement avoir le courage ou la possibilité de repasser le CAPES. A ma grande surprise, j'ai été licencié en sept 2014 d'un grand groupe où j'étais responsable d'agence (40 personnes environ).
après introspection personnelle et en famille, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure enseignement par envie et par motivation, je suis fils d'instituteur donc peut être une dose d'hérédité.
après 25 ans d'absence sur le terrain des maths, j'ai bossé comme un forcené, avec le soutien et la patience de mes enfants et de ma compagne.je suis allé à la fac de Lille surtout pour faire les écrits blancs et m'abreuver de conseils auprès des collègues et des profs. en toute humilité, j'ai réussi assez rapidement à me remettre à niveau et ai eu de bonnes notes à ces "partiels".
après l'écrit, j'étais un peu inquiet car l'épreuve 2 était du niveau terminale et je n'avais pas encore révisé les thèmes codage, cryptographie et je ne les avais jamais abordé dans mon cursus scolaire.
Admissible, j'ai travaillé, bien sur, 3 mois pour l'oral(j'ai préparé les 57 leçons et les EOD) ; j'ai passé 2 vrais oraux blancs + 2 oraux préparés chez moi; j'ai assisté à une trentaine d'oraux réalisés par les autres étudiants.
j'avais bien sur plusieurs talons d'Achille, en particulier Geogebra et l'algorithmique; sur conseils des profs, j'ai travaillé pendant 2 à 3 semaines sur Algobox et Geogebra; je ne suis pas devenu un pro mais je sais les utiliser correctement.
pour la leçon en question, j'avais étudié le PDF que tu m'a envoyé; en effet, il y a quelques notions que je n'ai pas traitées; cependant, j'avais vu la semaine d'avant, en tant que visiteur, cette même leçon et à peu de chose prêt, le plan était le même, par classe de la 6ième à la 3ième; en discutant quelques minutes avec ce candidat bien sympathique, il m'a dit qu'il avait eu cette leçon en oral blanc et on lui avait recommandé de traiter cette leçon transversale devait à un niveau collège: j'avais eu le même conseil d'une prof de la fac; seules différences avec ma présentation, il a tout écrit au tableau( à la fin sur des timbres poste) et n'a pas traité Thalès, mais globalement, il a été bon.
Pour ma part, j'avais décidé d'écrire au tableau si la leçon n'était pas trop longue et savais que le jury appréciait les présentations vidéoprojecteur;
je suis peut être allé trop vite sur exemples tableur et Geogebra pour Thalès...
je pensais que lors du développement, le jury allait pousser le niveau par des questions post bac, sur les matrices ou l'algèbre linéaire et je m'y étais "préparé" en relisant cours sur applications linéaires, endomorphisme, matrices...mais ils sont restés au niveau collège.
dans les rapports de jury, ils mettent en avant les capacités du candidat dans son aisance orale et la clarté de son exposé; hors mis quelques imprécisions dan mon discours, je ne pense pas avoir été mal à l'aise ou mis manifestement en difficulté.
j'ai fauté quelque part pour avoir une telle note et c'est frustrant de ne pas avoir leurs explications...
bon, je ne t'embête plus avec mes complaintes sans doute un peu juvéniles.
je suis d'un naturel optimiste et enthousiasme mais là, dur dur de s'en remettre.
encore merci pour ton ressenti et au cas où si ton conjoint peut m'apporter ses lumières en lui rapportant ton témoignage?
j'avais cette utopie de devenir enseignant, mais peut être que l'utopie n'est pas ce qui irréalisable mais ce qui n'est pas encore réalisé.
(...) merci et bonne journée
amicalement



Ma réponse du 3 septembre 2015

Bonjour ***,

Un concours n’est jamais assuré d’avance, or tu as été admissible, donc le niveau est bon, et ensuite c’est un peu le tirage au sort à l’oral. Tu n’as pas l’impression d’avoir fait des fautes graves à l’oral, d’après ce que j’ai lu. Donc peut-être qu’il y a eu un problème quelque part, mais il n’y a aucune raison pour que cela se reproduise l’année prochaine. 

Tu parles de 3e concours. C’est une bonne idée : si c’est possible, inscris-toi au 3e concours ou au CAPES interne, mais pense aussi à repasser le CAPES externe car plus on essaie et plus on a de chances de réussir, surtout avec un oral qui compte deux fois plus que l’écrit, et où les leçons à présenter sont tirées au sort. Un sort favorable, ça existe aussi !

Pas de problème : en cas de recherche d’emploi, il faut “tout” passer, tenter beaucoup de concours de la fonction publique en plus des emplois dans le privé. Tout est bon pour faire feu et faire bouillir la marmite. Donc pense aussi au CAPET, CAPLP (si les sciences physiques ne te font pas peur) et CAPES agricole (s’il est ouvert cette année).

Je ne peux que t’encourager à passer ces concours, vu que tu as déjà investi pour le CAPES et a déjà été admissible. Tu peux t’inscrire en ESPE en “prépa concours” (vite car les inscriptions sont bientôt closes) si tu comptes assister à un maximum de cours et entraînements, ou boulonner dans ton coin. C’est un choix à faire.

En attendant, une bonne idée serait de déposer un dossier de contractuel dans ton académie, pour assurer des remplacements en maths dans les établissements proches. Cela permet d’avoir un contact avec les enfants, et de gagner de quoi vivre en attendant de réussir le CAPES et d’envisager l’avenir plus sereinement. 

Quoi que tu choisisses, je fais tous mes voeux pour que ça marche :)

dany-jack







Commentaires

  1. Gardez confiance j'ai réussi le CAPES en 2008 après avoir échoué 2 fois consécutives à l'oral (je me suis inscrit le dernier jour possible en octobre 2007)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999