Reconversion après un master Statistiques et Informatique Décisionnelle


Demander un congé de formation individuel pour se mettre à préparer le CAPES maths : se lancer ou pas ?

QUESTIONS

From: M.
Sent: Wednesday, November 25, 2015 6:09 AM
To: dany-jack.mercier@hotmail.fr 
Subject: Questions préparation CAPES

Bonjour M. Mercier,

Je suis tombée sur votre site internet Megamaths. Voilà, je suis diplômée en M2 en Statistiques et Informatique Décisionnelle et travaille depuis deux ans dans une société d'assurances. Cependant, mon métier m'oppresse au quotidien car je ne suis pas à l'aise.

J'ai toujours voulu être professeur mais...les témoignages que j'ai pu entendre de certains qui exerçaient le métier m'a très fortement découragé à suivre cette voie (bas salaire, conditions de travails difficiles…). Actuellement je me pose sérieusement la question de tenter tout de même le CAPES de mathématiques sachant que je pourrai prendre un congé de formation individuel d'ici un an.

- Je n'ai fait que de l'algèbre, proba-statistiques depuis ma 1re année de fac. Est-ce envisageable de préparer le CAPES ?
- Combien de temps de préparation faut-il prévoir selon vous. Je suis plus partie sur deux ans (soir + week-end)
- Pour quelqu'un de mon profil, faut-il selon vous faire appel à un professeur particulier ? Je doute que travailler seule avec des livres sera efficace.

Cela fait peut-être beaucoup de questions. Mais je tente d'y répondre afin d'entamer ou non les recherches pour commencer un programme de révision début 2016.
   
Merci d'avance pour votre retour.
Vous souhaitant une bonne journée, (…)

Plage de la Caravelle (Guadeloupe) en 2015, photographiée par DJM


REPONSE

Bonjour,

Vous avez déjà votre master, donc vous pouvez vous inscrire au CAPES dès que vous le désirez. 

Je comprends bien : on hésite à faire certains métiers parce qu’on entend des conseils, mais en même temps, en y réfléchissant, on se dit que l’on était peut-être fait pour ce métier. Toute question d’orientation est un problème et on est finalement seuls à décider, comme on peut et suivant les circonstances.... 

Au moins vous avez fait des statistiques et pourrez travailler avec facilité sur les programmes de proba-stats du lycée et de CPGE. Pour le reste, une mise à niveau sera nécessaire, et elle sera facilitée par un programme du CAPES moins exigeant qu’avant 2011. Un travail personnel sur livres du secondaire, livres universitaires, ciblés CAPES ou pas, et annales corrigées, est tout à fait possible si on s’astreint à boulonner régulièrement et accumuler des connaissances, avec un oeil sur le programme. Lisez et cliquez sur tous les liens de la page CAPES externe de MégaMaths, puis visitez la bibliographie.

Une idée intéressante : s’inscrire en “préparation concours” dans un ESPE, surtout si cet ESPE est près de chez vous, pour bénéficier des cours et de toutes les activités de préparation au CAPES sans l’obligation de passer des examens. Pensez-y !

Je ne sais pas quoi répondre en temps de préparation : on n’est jamais assuré de réussir un concours, mais plus on boulonne et plus on augmente ses chances de réussir. Deux ans de préparation à 30 min par jour (soit environ 180h par an) donnent du punch et permettent d’aborder les épreuves avec plus de sérénité. Mais on peut en faire plus si on peut. Et puis cela dépend d’autres paramètres, et aussi des sujets sur lesquels on tombera.

Pas la peine de faire appel à un professeur particulier : cela reviendra cher. Privilégiez une inscription à l’ESPE ou un travail sur les nombreux livres qui sont suffisamment explicites sur le sujet. Renseignez-vous aussi sur la préparation à distance : certains aiment bien et c’est aussi une alternative.

Regardez le post Se reconvertir pour passer le CAPES maths : 4 questions pour y voir clair... qui parle aussi d'une reconversion.

Faites votre choix, puis dites-vous qu’à coeur vaillant rien d’impossible !  Et si vous vous lancez en janvier, transformez votre préparation “en jeu”, en vous émerveillant de chaque apprentissage. C’est une méthode agréable...

Je vous souhaite aussi une très bonne journée  
djm 



Commentaires

  1. C'est marrant, j'ai le profil inverse. A savoir que je suis certifié, néo-titulaire cette année mais pense à reprendre des études (master ingénierie mathématiques) parce que moi aussi je ne suis pas à l'aise avec mon métier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est amusant. En fait tout est possible car les paramètres sont innombrables, et il faut bien essayer de faire un métier que l'on aime, autant qu'il est possible :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999