Articles

Affichage des articles du 2016

Algorithmique CONTRE mathématiques, une question de dosage et d'horaires ?

Image
MESSAGE de SM reçu en fin octobre 2016 :
Bonjour. Je viens de lire ce petit passage qui m'a interpellé... Je partage certaines choses mais votre sentence me paraît très radicale et dure... Voici (en pièce jointe) un petit atelier militant modestement pour une approche via la simulation dans la résolution de certains problèmes mathématiques, conjointement à l'approche théorique déductive pure...
Je crois qu'il ne faut pas opposer les deux bien au contraire... ils se nourrissent l'un de l'autre et par ailleurs, l'éclairage "machine" peut s'avérer d'une grande utilité tant sur le plan mathématique que sur le plan pédagogique.... je pense et je l'ai vérifié...
Merci pour votre travail considérable. Bien cordialement.
Stéphan MANGANELLI Professeur de mathématiques.


REPONSE DE DJM
Bonjour cher collègue,
Je pense bien sûr comme vous quand vous dites qu’il ne faut pas opposer l’approche théorique et l’approche expérimentale. Tous les moyens sont bo…

J'ai besoin de savoir si je peux continuer la préparation du CAPES ou pas

De : *** Envoyé le : dimanche 11 décembre 2016 17:16 À : dany-jack.mercier@hotmail.fr Objet : A propos de vos recueils en prépa CAPES 2017
Bonjour,
Je m'appelle ***, je suis diplômée en Biochimie Alimentaire, et je voudrais passer le CAPES en Mathématiques. J'ai commencé par acheter vos livres de CAPES 2017 en Analyse, Algèbe... Dans l’introduction de vos livres vous avez marqué que ces entraînements s'adressent en priorité aux licenciés de mathématiques ! Et j'ai remarqué qu'il y a des exercices hors du programme de terminal scientifique spécifique en maths.
Je voudrais savoir est-t-il possible de réussir son CAPES sans être licenciée en maths ? Est-t-il suffisant de reprendre tous les cours de maths au programmes des lycées et de collège ? 
En effet, j'ai vraiment besoin de me répondre pour savoir si je peux continuer la préparation de CAPES ou pas. (...)
*****************
-------- Message d'origine -------- De : Dany-Jack Mercier <dany-jack.mercier@hotma…

Copie de master : bonnes définitions, mais toutes les preuves sont fausses et inquiétantes

Image
Je ne commenterai pas cette copie. Je me contenterai de dire que le début était prometteur, mais la suite est très inquiétante, montrant des lacunes et des difficultés inattendues sur plusieurs niveaux. 
Je ferai juste une prière : Pitié, permettez à nos élèves de lycée puis à nos étudiants désireux d'apprendre les mathématiques, de le faire dans de BONNES conditions pendant leur scolarité.  Ne les laissez pas jusqu'en troisième avec tout le flot de ceux qui ne savent ni lire ni écrire depuis la sixième.  Proposez-leur dès la seconde une VRAIE SERIE SCIENTIFIQUE jusqu'au BAC, avec suffisamment d'heures de mathématiques et de sciences pour pouvoir arriver à maîtriser ce qui est enseigné. Ces notions sont difficiles mais quand on les maîtrise, même un peu, c'est une illumination et un encouragement total. Les élèves ont besoin de temps et de tranquillité pour s'épanouir dans leur voie. Pitié, ARRETEZ  de les occuper à tout et à n'importe quoi de 8h du matin …

J'apprécie les paragraphes qui détaillent l'utilité d'une notion et les applications concrètes de la théorie

Image
MESSAGE reçu le jeudi 17 novembre 2016
Objet : Remerciements pour vos livres ;)
(...) Comme je viens, au détour d'une recherche, de tomber sur votre adresse mail, j'en profite pour vous envoyer ce petit mail. Je suis ingénieur CAO/CFAO depuis 18 ans, et cette année je me suis inscrite dans la préparation à l'agrégation de mathématiques de Jussieu, dans l'idée de devenir un jour professeur de mathématiques. 
Je vous laisse imaginer que le choc est rude, car mes bases en mathématiques sont lointaines, et devenues bien floues. A la recherche de supports pour recommencer sereinement par les bases, j'ai découvert vos livres le mois dernier, j'en trouve l'exposé clair, bien structuré, accompagné d'exercices qui aident directement à la compréhension des notions, dans l'ordre. 
On constate à la lecture que de plus, vous avez réfléchi au sens de ce que vous exposez. J'apprécie les petits paragraphes qui détaillent l'utilité d'une notion, et les a…

Le niveau baisse : peut-on encore raisonner sur les définitions d'une médiatrice d'un segment en master ?

Image
Ce n'est pas un SCOOP, en mathématiques le niveau baisse sévèrement depuis 20 ans, et encore plus vite après la réforme du lycée en 2010. Cela a commencé même avant, puis c'est allé crescendo jusqu'à ce qu'on récolte les fruits. Et maintenant les étudiants "morflent" sévèrement. Voici quelques raisons de ce cataclysme, à la volée, et je n'essaie pas d'être exhaustif (cela prendrait trop de temps) : la seconde indifférenciée.la destruction de la filière scientifique au lycée où l'on travaille beaucoup plus les matières non scientifiques que les matières scientifiques.le dégommage des mathématiques avec des baisses horaires considérables (il n'y a pas si longtemps, les élèves qui voulaient faire des maths, disposaient de 5h en seconde, 6h en première et 9h en terminale ; maintenant c'est 4h, 4h et 8h).les programmes qui deviennent ubuesques, avec par exemple des intégrales généralisées en terminale S pour parler de la loi normale (difficile)…

Appauvrissement de la formation des élèves : le BAC scientifique ne signifie plus grand chose

Image
Voici un chapitre du livre Délire et tendances dans l'éducation nationale, filières scientifiques en péril
Pour l'instant rien n'a changé, si ce n'est l'interdiction des redoublements et la réforme 2016 du collège qui accorde encore moins d'heures aux mathématiques et préfère occuper nos bambins avec d'innombrables activités périphériques. Il grandiront sans jamais avoir accès à une formation scientifique digne de ce nom, et même les plus motivés pour les sciences n'atteindront pas un niveau raisonnable à la fin de la licence. 
Mais n'ayons pas peur : pour les occuper, on les occupe toutes les journées sur les mêmes thèmes généraux, les mêmes pour TOUS, car il paraît que c'est ça l'égalité. Voici un constat que j'aurais aimé ne pas avoir à faire :

Appauvrissement de la formation des élèves

Les réformes se font régulièrement au détriment des contenus d’enseignement quand bien même les textes officiels proclament le contraire. Cette réalité e…

TEST : une équation simple avec des radicaux

Image
Voici un énoncé d'exercice et une réponse que l'on pourrait lire sur une copie. On demande d'analyser la réponse et de décider si elle est VRAIE ou FAUSSE. Ce n'est pas si facile, mais si on se méfie, on prend ses précautions. Ce test a été donné à des étudiants de L2 et on a compté seulement 23% de réussite, ce qui fait trois quarts d'échecs sur une équation qui se ramène à du premier degré. Il y a donc une entourloupe... A vous de juger en faisant attention : le symbole √(x²-2x) désigne le radical de toute l'expression x²-2x. Voici:

EXERCICE
Résoudre dans R l'équation √(x²-2x)=x-3.

Réponse à analyser
La racine carrée doit être définie donc x²-2x≥0, d'où x∈]-∞,0]∪[2,+∞[. Si l'on élève au carré on obtient immédiatement x²-2x=(x-3)²=x²-6x+9 d'où x=9/4, donc l'équation a une unique solution qui est x=9/4.
SI VOUS VOULEZ AVOIR LE TEMPS DE REFLECHIR, AVEC UN BON BROUILLON AVEC VOUS, IL NE FAUT PAS DESCENDRE TROP VITE EN DESSOUS DE L'IMAGE SUI…