Est-ce une bonne idée de choisir l'option informatique au CAPES maths ?

Photo prise en Guadeloupe par DJM
Voici quelques questions posées par un ingénieur en informatique et concernant le CAPES de mathématiques 2017. Ces questions peuvent intéresser d'autres futurs candidats, et certains capésiens qui ont déjà vécu ces problèmes de mutation intra ou hors département de la Guadeloupe, pourront commenter ce billet pour donner leur point de vue et leur expérience.


QUESTIONS posées ce 5 janvier 2016

(...) Après avoir fait une prépa BCPST (prépa bio) et une école d’ingénieur, je suis ingénieur en informatique depuis 2008. Toutefois, comme beaucoup de gens qui vous écrivent, je ne m’épanouis plus dans mon travail, et j’envisage très sérieusement une reconversion, et donc de tenter de passer le CAPES de Mathématiques en 2017. 

J’ai donc été très intéressé de découvrir l’existence de la nouvelle option informatique, qui pourra peut-être me permettre de valoriser une partie de mon expérience professionnelle. Ma première question concerne donc cette option : est-ce une bonne idée de la choisir ? Ne risque-t-on pas d’essuyer les plâtres (pas d’annales, pas de recul, etc.) ? Si je m’inscris à un ESPE, les cours seront-ils adaptés en 2016-2017 pour prendre cette option en compte ?

Deuxièmement, il se trouve que je suis originaire de Guadeloupe (où j’ai grandi et effectué toute ma scolarité), et que l’un des buts de ma reconversion serait justement de pouvoir y enseigner. J’envisage d’ailleurs de revenir en Guadeloupe (...) pour préparer et passer le CAPES, et éventuellement de m’inscrire à l’ESPE en prépa concours. C’est en parcourant votre site Megamaths que je me suis rendu compte que vous y enseigniez justement ! Je voulais donc profiter de la situation pour vous poser des questions spécifiques aux futurs enseignants souhaitant exercer en Guadeloupe.

Quelles sont les chances d’obtenir un stage en Guadeloupe ? Et un premier poste ? Le bonus de 1000 points si « le centre des intérêts matériels et moraux est fixé sur le territoire » est-il suffisant ? Et d’ailleurs, qu’est-ce que cela signifie réellement ? Puis-je y prétendre si je retourne en Guadeloupe pour passer le CAPES et que mes parents et beaux-parents y résident ?

Désolé pour cette avalanche de questions dont vous n’avez probablement pas toutes les réponses. Sachez en tout cas que votre site Mégamaths a déjà répondu à beaucoup d’autres interrogations que je me posais.

Merci d’avance, (...)



REPONSES 


(...) Si l’on a de bonnes compétences et des savoirs de niveau master 1 en informatique, cela pourra être intéressant de choisir l’option car cela représentera la moitié des épreuves du CAPES. Evidemment, le problème sera d’imaginer que l’on peut avoir un niveau M1 en maths et aussi en informatique lorsqu’on répondra aux questions des jurys d’oraux, car ces questions pourront aller jusqu’à ce niveau, ce qui n’est pas rien.

Ce n'est pas réaliste de marquer dans les programmes du CAPES 2017 que les questions aux oraux pourront aller jusqu'au niveau M1 pour les deux disciplines, car cela voudrait dire que le candidat a réellement passé deux masters, l'un de mathématiques et l'autre d'informatique. Mais pour le ministère, on ne fait pas dans la dentelle, et on fait comme si c'était possible... 

Une inconnue : comme les deux options seront classées par les notes obtenues sur des épreuves différentes, je pense qu’on ne peut plus prévoir quoi que ce soit. Imaginez si nos collègues d’informatique mettent des notes somptueuses (ou le contraire) alors que les autres collègues notent “normalement”. Les résultats pourraient être déstabilisés et injustes à n’importe quel moment, les épreuves et les correcteurs n’étant plus les mêmes. On choisira donc ce que l’on veut puisqu’on ne pourra jamais réellement maîtriser de tels paramètres.

Certains ESPE proposeront des préparations à l’informatique dès 2016-17, ce qui aura pour effet de baisser de moitié la préparation aux épreuves de maths. En Guadeloupe j’espère que non pour des tas de raisons : d’abord la faiblesse des effectifs, donc l’impossibilité d’assurer qu’une telle formation pourra fonctionner en atteignant au moins 5 inscrits, ensuite pour le surcoût que cela représentera pour notre établissement, à faire venir des collègues d’informatique de la fac pour au moins 200 heures d’enseignement ! C'est bien cher payé pour un petit impact...

Les lauréats du CAPES de l’ESPE Guadeloupe font en général leur stage en établissement sur place dans le cadre de leur M2 ou lorsqu’ils ont été des prépa concours à l’ESPE. Assez souvent les postes de capétiens suffisaient pour les faire rester dans l’île, mais j’ai entendu dire cette année que les nouveaux titulaires du CAPES maths, actuellement en stage lourd en responsabilité, ne devaient pas s’attendre à rester ici l'année prochaine. Il n’y a donc pas eu suffisamment de postes de libérés. Il y a eu beaucoup de succès dans notre académie en 2015, et les postes semblent manquer actuellement pour caser tout le monde. L’année passée, j’ai aussi connu des étudiants qui étaient partis en métropole faute de postes...

Il y a effectivement des points spéciaux pour retourner en Guadeloupe si l’on a été muté en métropole et si l'on a ses intérêts dans l'île. Je ne connais pas les détails de ces attributions, et il faudra chercher sur internet ou demander à des syndicats. Mais là encore les choses peuvent changer d’une année à l’autre, suivant le nombre de personnes qui ont ce bonus et désirent revenir. Voilà tout ce que je peux dire. Des Mégamathiens qui ont vécu ce passage du fonctionnaire stagiaire au fonctionnaire titulaire pourront peut-être donner leur expérience en réagissant en bas de cet article.

En conclusion : si vous envisagez de passer le CAPES en 2017, comme vous êtes ingénieur en informatique, il semble normal de choisir cette option et de compléter la formation en maths. Et passer son concours en Guadeloupe devrait permettre d'effectuer son année de stage dans l'île, mais sans assurer quoi que ce soit au moment de la titularisation où les mutations envoient les lauréats sur les postes vacants au niveau national, le nombre de recrutements étant fonction du volume des postes à pourvoir sur l'ensemble du territoire.

Quoi que vous choisissiez, commencez très tôt à potasser les programmes et vous lancer dans des lectures de livres ciblés, car tout ce qui est fait est fait, et l’année de préparation passe toujours très vite.

Bon punch dans votre projet !
Avanti ! 

Commentaires

  1. Pourquoi le CAPES de maths alors qu il existe le CAPET eco gestion option conception de système d information qui permet d enseigner réellement l informatique en lycée alors qu avec un capes de maths on peut être affecte en collège.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont un peu FADAS en fait. Les sciences sont sacrifiées au lycée. Un CAPES d'informatique avec une vraie initiation à l'informatique pour ceux qui le désirent au lycée, et dans une filière scientifique qui soit vraiment une filière scientifique (donc en supprimant des tas d'autres enseignements inutiles dans ce contexte, car on sait bien que l'on ne peut pas TOUT faire, ou bien tout très mal) serait la meilleure solution.

      Mais actuellement on ne peut même pas en rêver. Une exemple : chaque trimestre on fera passer des heures aux étudiants sur les langues étrangères en master MEEF, pour ceux qui désirent être professeurs de maths en France et enseigneront SEULEMENT en Français pour des petits Français. Mais "on" est content de ce choix formidable et progressiste. Ah ! Ah ! Ah !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999