CAPES Maths : que travailler à 15 jours des écrits ?

On m'a déjà posé cette question des tas de fois. Que faire quand les épreuves écrites s'approchent ? C'est le moment de ressortir ce message que m'avait envoyé un Mégamathien le 13 mars 2015, et qui reste d'actualité :


****
MESSAGE

(…) Je prépare le CAPES externe 3e concours, et j'ai commencé à reprendre le cours de maths sup/maths spé avec un ouvrage dédié à ces niveaux. Je suis également en train de lire votre ouvrage « Les raisonnements mathématiques » en complément (c'est mon livre de chevet en ce moment !). Je l'apprécie beaucoup, il est agréable à lire, clair et rigoureux, et m'a permis de me remémorer des notions importantes et variées. De même j'ai commencé à travailler sur « CAPES mathématiques, 8 problèmes de 2012 à 2014 ». Seulement, je me rends compte que dans le livre de cours que j'ai (donc un livre de maths sup MPSI pour l'instant), les exercices, voire même parfois le cours ne sont pas toujours traités avec autant de rigueur que j'aimerais : il y a parfois des raccourcis, et il n'y a parfois pas de réponses aux questions que je me pose. Il faut également que j'étudie certains chapitres du collège (géométrie). J'ai probablement pas mal de choses nouvelles pour moi à apprendre le dénombrement et les probabilités (j'en ai eu très peu au lycée, presque pas en prépa, un peu en école d'ingénieurs). Il me faudra donc sans doute également des exercices supplémentaires dans ce domaine. Comme je n'ai pas beaucoup de temps (une dizaine d'heures par semaine maximum, à cause du travail et de la famille...), il faut que ma préparation soit la plus efficace possible, quitte à durer plus longtemps (pour le moment, je n'en suis qu'à la moitié du programme de maths sup en ayant commencé en septembre). Que me conseillez-vous dans vos ouvrages ? Dans quel ordre ?



****
REPONSE

Il reste seulement 15 jours avant l'écrit, donc maintenant il faut parer au plus pressé et faire fi de tout le reste. Evidemment, on peut toujours parfaire son entraînement avec de nombreux livres intéressants, mais il faut du temps pour cela, et choisir ses activités en fonction du temps qu'il nous reste en réalité.

PRIORITE ANNALES : à 15 jours de l'écrit, il faut s'entraîner pour les écrits, et donc "bouffer des annales", des compositions 1 et 2 même si vous n'allez passer que la seconde composition, des annales de CAPES externe, mais aussi suivant ce que vous avez comme annales corrigées : des annales de CAPES agricole et de CAPLP. Potassez les questions et les réponses qui sont données, entraînez-vous à rechercher au brouillon surtout. Normalement, à cette époque de la préparation, on devrait être sûr à 90% de réussir à rédiger à partir de son brouillon une fois que la démonstration demandée a été trouvée. Dans ce travail sur des annales, donnez la priorité à :
- la recherche des questions sur un brouillon, mais toujours sans rester coincée plus de 5 ou 10 minutes sur une question sans avoir de point de départ : dans ce cas, le travail consiste seulement à lire la solution et tenter de la comprendre au mieux. 
- la prise d'informations sur vos livres de référence dès qu'une question est mal connue ou comprise, mais sans excès, sans se lancer une dizaine d'heure sur un sujet particulier. Restez libre comme l'air et apprenez surtout à utiliser vos connaissances à la date t actuelle, en apprenant ou revoyant des méthodes mais de façon « al dente ».

AUTRES CONSEILS : ne passez donc pas beaucoup de temps sur les livres de cours systématiques comme ceux de CPGE, sauf si cela vous apporte beaucoup et rapidement. Evitez au maximum les exercices non corrigés ou corrigés de façon très sommaire. Pas le temps ! 

Vous pouvez continuer à lire le livre « Les raisonnement mathématiques » en livre de chevet, car il y a beaucoup d’exemples, et si vous êtes motivée, ce qui semble être le cas, vous accrocherez rapidement sur certaines démonstrations. Etre motivée : cela fait avancer à pas de géant, donc cultivez la motivation en « jouant avec vous ».

Je conseille aussi de parcourir mon livre « Géométrie du collège pour les matheux » qui permet de viser tous les items de géométrie du collège dans une optique de préparation au concours. Cela peut donner des idées pour l’écrit, sans parler que ces idées seront primordiales pour un grand nombre de questions qui seront abordées en géométrie à l’oral du concours. Voici une façon de faire une pierre deux coup, et en s’amusant car ces thèmes sont agréable et sympathiques, il faut bien le dire. C’est le beau côté des mathématiques en quelque sorte.

Pour les probabilités et statistiques, il faudra certes se lancer dans le cours et des exercices, un jour… Mais à 15 jours de l’écrit, il est plus rentable de potasser les passages qui traitent de probabilités dans tous les problèmes des annales que vous possédez. 

Voilà : vous savez ce que vous devez faire en priorité à 15 jours de l’écrit. 

Un dernier point important : agissez, lancez-vous dans l’action, faites des annales, avancez et essayez de prendre plaisir à avancer dans ces annales en transmutant un travail en un jeu, mais agissez sans attendre forcément le fruit de votre action et sans dépendre de ce fruit. Tout ce que vous ferez vous construira de toute façon et vous permettra d’obtenir une plus grande maîtrise de la discipline dans laquelle vous voulez exceller. Le reste viendra « de surcroît » et naturellement, sans plus aucun effort supplémentaire de votre part, quand la « nature » l’aura décidé. 

Ah, voilà que je me rappelle des conseils d’Arjuna dans la  Bhagavad-Gita ! Un livre qui m’avait rendu de bons services quand j’étais étudiant et passaient mes examens et des concours… Et qui reste d’actualité toute la vie. Bon courage et 5 pour votre prochain écrit ! Avanti ! (…)



****
MES DERNIERS CONSEILS POUR LES ECRITS !


Et là, retournons en ce mercredi 16 mars 2016 où la situation est la même : plus qu'une quinzaine de jour avant un écrit que vous allez réussir si vous avez un tant soit peu travaillé toute cette année ! Aujourd'hui, voici mes conseils pour passer ces épreuves :

Déjà le 16 mars, donc vous savez ce qu’il vous reste à faire les 5 et 6 avril : foncez dans le tas, pulvérisez le plus de questions possibles en rédigeant de façon à récupérer le plus de points, mais sans se faire trop de violence. 
Comptez sur votre adaptation à la situation et sur votre capacité de solliciter vos connaissances au moment opportun : quand on s’est bien préparé avant, les connaissances reviennent toutes seules sans effort, quand bien même on ne le voudrait pas, et si on n’a pas eu le temps de se préparer comme on le voulait, ce n’est pas grave, on connaît plus de choses que l’on croit et on aura beaucoup à rédiger quand même. 
Ne restez jamais bloqué sur une question plus de 5 minutes sans avoir de point de départ, sautez les questions qui posent problème de façon à balayer l’épreuve et être certain de sortir en ayant répondu tout ce qu’on pouvait répondre. 
Résolvez et rédigez les questions que vous avez trouvées : vous gagnerez des points en avançant dans le problème et en exploitant ce que vous savez, pas en vous escrimant sur une question qui vous rebute trop. 
Sachez qu’il suffit de traiter le quart du sujet pour avoir de bonnes chances d’être admissibles, le tiers pour être en bonne position : nul besoin de tout faire, même si l’on fera tout pour en faire le plus possible !  
Et combattez bien pendant ces deux jours :))))


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Lettre de démission d'un professeur de mathématiques en poste depuis 1999