Une bonne prestation en oral 1 sur les limites au CAPES maths 2017

Merci à tous les contributeurs de MégaMaths qui m'envoient leurs témoignages ! Je les traite petit à petit et garantie l'anonymat. Ces témoignages sont précieux car ils nous montrent des situations différentes affrontées par les candidats, intéressant à la fois les formateurs et les futurs candidats. Je laisse la parole à cette candidate fort sympathique qui s'est éclatée sur les limites d'une fonction réelle d'une variable réelle. Une réussite qui fait plaisir...

Bonjour !

Je me l'étais promis : si j'ai le CAPES cette année, je vous envoie mon témoignage en remerciement: car oui, vous ne me connaissez pas mais vous m'avez beaucoup aidée! Ayant préféré faire un M1 de maths générales plutôt que le M1 MEEF pour préparer le CAPES, j'ai du travailler seule les oraux et votre site a été un réel soutien ! En particulier, n'ayant pas été voir des oraux l'année précédente, les témoignages d'oraux du livre gratuit « Oral 1 du CAPES » m'ont permis d'avoir une idée précise de ce qu'on attendait. Alors MERCI BEAUCOUP ! Maintenant, je vais pouvoir entamer sereinement ma préparation à l'agrégation et je suis sûre que votre site va encore beaucoup m'apporter... ;)

Mon témoignage maintenant. Pour moi, ça a été deux sujets d’analyse : problèmes conduisant à l’étude d’une suite et limites d’une fonction. Sans hésitation j’ai choisi le deuxième que j’avais préparé durant l’année et qui est assez classique. Je commence donc sereine à taper mon plan sur Libre Office :

I Définitions
II Opérations algébriques, Composition, Fonctions usuelles
III Inégalités et limites.

J’ouvre quand même le manuel Sésamaths pour vérifier que je n’oublie rien et avoir des exemples. Comme je suis plutôt habituée à écrire des maths à l’ordinateur, je tape bien proprement les premières définitions de limites (je donne seulement celles en +infini et en un point). Comme je vois que je ne vais pas avoir le temps de tout taper, pour les opérations algébriques, je fais un copier/coller du tableau de Sésamaths et pour le reste, je me dis que je les écrirai au tableau. Je prépare aussi un fichier GeoGebra où je mets quelques exemples de fonctions pour illustrer les asymptotes verticales/horizontales. Dans le temps qu’il me reste, j’essaye de retrouver les preuves que je sais être « un peu compliquées » : limite de l’inverse, limite du produit… Et puis, comme je veux montrer que je sais utiliser XCAS, je prépare une petite activité sur « la découverte de la notion de limite ». Avec le recul, je me dis qu’il aurait mieux valu ne pas parler de cette activité car je ne l’avais pas suffisamment préparée pour la défendre correctement devant le jury. J’aurais voulu également faire une partie « méthode » pour expliquer comment lever une forme indéterminée : tant pis plus le temps !

Lors de mes 20 min de présentation, tout se passe normalement et après avoir repéré une femme dans le jury au regard plutôt bienveillant et qui acquiesce à tout ce que je dis, je choisis de ne regarder plus qu’elle, consciente cependant que cela ne l’empêche pas de penser que je dis n‘importe quoi… Vers la fin, le jury me prévient qu’il ne me reste que deux minutes. Comme j’ai encore mon III à faire, au lieu d’écrire les limites de fonctions usuelles, je les dis simplement à l’oral et passe à la partie sur les inégalités.

Pour le développement, le jury me demande d’abord de montrer le théorème d’encadrement. Bon là je me dis « OK », dans mes souvenirs c’est « il suffit de l’écrire ». Je commence donc en transcrivant lentement les hypothèses la sueur au front en espérant que tout va bien se passer et oui effectivement cela se fait tout seul ! Le jury apparemment convaincu me demande alors de montrer la formule donnant la limite d’un produit, comme j’avais prévu. Je relis deux secondes mes notes et commence la preuve. Là le jury me demande en souriant de ne plus regarder mes notes et, en fait même sans, tout se passe effectivement bien, et j’arrive bien au epsilon tant espéré : ouf !


Pour l'entretien, le jury décide  de revenir sur mon activité, j’explique comme je peux ce que je veux faire mais je sens bien que je les laisse perplexes. Mais bon au moins je ne crois pas avoir dit de bêtises. Le jury me demande alors de calculer une limite puis une autre. Là bon c’est assez laborieux et pourtant en y repensant c’était niveau terminale basique. Mais tout va bien puisque le jury n’hésite pas à me donner des indications pour me débloquer. Finalement, on en restera là et je repars assez contente de moi : j’ai finalement obtenu 15,2/20.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

47% de plagiat dans un mémoire de master : de la nécessité d'utiliser un logiciel anti-plagiat

Voici comment s'est déroulé mon oral du CAPES interne

Le travail caché des professeurs : listes incroyable des réunions imposées pendant l'année !